“La situation des seniors est alarmante”

- il y a 3 mois

Entretien avec Ghislaine Alajouanine, vice-présidente de la Société française des technologies pour l’autonomie et de gérontechnologie (SFTAG, Bouches-du- Rhône).

Quels sont les enjeux du maintien à domicile des seniors ?
Ghislaine Alajouanine : Aujourd’hui, un senior « naît » toutes les 37 secondes et un junior toutes les 42 secondes : il y a davantage de Français qui passent le cap des 60 ans que de jeunes qui franchissent le cap des 20 ans. Or, face à cette mutation alarmante d’une société qui entre dans le vieillissement, moins d’une personne sur dix* s’estime en capacité d’assumer financièrement la dépendance d’un proche. On peut dire que la maison brûle ! Et ce n’est pas en améliorant les bougies que l’on découvrira l’électricité !

Vous êtes à l’origine du label Haute Sécurité Santé (HS2). Quel est son objectif ?
G.A. : L’idée est de répondre aux questions angoissantes que nous avons tous aux lèvres par rapport à notre capacité à vivre le plus longtemps chez nous, dans les meilleures conditions possibles. Le label HS2 n’est pas parcellaire. Il est centré sur la personne et offre une approche globale de la problématique. Il s’articule autour de l’habitat et de la domotique d’une part, des services de e-santé (lien numérique) et de e-bien-être (lien social) d’autre part. L’objectif est d’aider les gens à équiper leur logement pour un bien vieillir, partout en France, en prévoyant la question du financement. Il faut savoir que 10 000 euros investis permettent de rester en moyenne cinq ans de plus chez soi, grâce notamment à la télémédecine. 

Pourquoi la labellisation a-t-elle été confiée à Apave Certification? 
G.A. : Apave, en tant que tiers de confiance, s’est vu confier la mise en application du label HS2. Organisme unique de labellisation pour ce référentiel, Apave Certification, filiale du Groupe, s’assure que les travaux d’aménagement ou les nouveaux logements ainsi que les services connectés répondent aux exigences du référentiel. Nous avons travaillé ensemble pour que la population puisse rester chez elle le plus longtemps et dans les meilleures conditions possible et trouver les financeurs de cet écosystème gagnant-gagnant…

* Étude OpinionWay réalisée en juin 2016 pour Apave et AG2R La Mondiale

Crédit photo : Florent Drillon
Nous contacter
Partager