Ghislaine Alajouanine: Des révolutions s’opèrent dans la médecine et le maintien à domicile

Les Echos Les Echos - il y a 8 mois

Présidente du Haut Conseil Français de la Télésanté, Ghislaine Alajouanine explique comment, grâce à d’incomparables capacités d’innovation technologique, la télésanté peut, progressivement mais rapidement, répondre aux défis du vieillissement de la population et des besoins de santé.

Quelles sont les disruptions qui se produisent dans le secteur de la télésanté ?
Plutôt que de parler de « disruptions » [du latin disrumpere, rompre en de multiples morceaux, NDLR], je préfère le terme « métamorphose », ce qui sous-entend que la télésanté passe du stade de cocon à celui de papillon. Car c'est véritablement ce qui est en train de se produire : conjuguée avec une volonté politique forte qui transcende les courants, l'impulsion des nouvelles technologies va conduire à une transformation positive de la société, au service d'un mieux-être de chaque citoyen et d'une santé équitable pour tous. Cela tout en accélérant le développement d'une économie florissante et créatrice d'emplois durables.

Quelles sont les révolutions spécifiques à la télémédecine ?
Avant toute chose, rappelons que la télémédecine c'est la capacité de faire voyager les données plutôt que le patient , une révolution colossale. Illustration avec une première mondiale, au début des années 2000, lorsqu'un geste chirurgical a traversé l'Atlantique : grâce à un robot télécommandé depuis New York, un chirurgien est intervenu sur une patiente qui se trouvait à Strasbourg. Ce type d'interventions est amené à se développer, permettant au médecin de se « téléporter » au chevet du malade d'un coup de baguette magique. Il surveillera le patient à distance, voire le soignera avant que celui-ci ne tombe malade.

Le maintien à domicile va-t-il lui aussi être facilité ?
Absolument. Le maintien à domicile va être facilité par la révolution technologique et, surtout, il va constituer un enjeu de plus en plus stratégique. Les personnes de plus de 60 ans devraient atteindre les 20 millions en 2030, et les plus âgées d'entre elles, au-delà de 85 ans, tripler d'ici à 2050. La montée des soins ambulatoires en faveur d'une hospitalisation à long terme font en sorte que la surveillance à domicile, le télédiagnostic, le télésuivi, les téléprescriptions, les télésoins ou encore la téléprévention présentent des options intéressantes, tant pour les patients que pour les prestataires.

Vous proposez notamment la promotion de la Haute Sécurité Santé, label HS2 certifié Apave pour les domiciles disposant d'aménagements et de services...
En effet, l'ambition est de lancer un grand chantier présidentiel de Haute Sécurité Santé (HS2), une sorte de plan quinquennal HS2 qui s'appliquerait à l'ensemble des territoires de notre pays, avec un plan Marshall de construction d'un million de logements connectés en HS2. Pour rappel, il manque actuellement 800.000 logements. Donc, en plus de tonifier notre économie, une telle opération répondrait à une demande réelle. Être soigné et rassuré, rester parmi les siens en toute sécurité, c'est le vœu des Français qui ne comprendraient pas de divergences politiques autour de ce sujet qui fait consensus.

Propos recueillis par Julie Le Bolzer

Légende photo : Ghislaine Alajouanine propose un grand chantier présidentiel de Haute Sécurité Santé (HS2), avec notamment la construction d’un million de logements connectés en HS2.
Crédit photo : DR

Source : Les Échos
Nous contacter
Partager