À la pointe du BIM avec le projet ITER

- il y a 9 mois

Dès 2010 Apave a plongé dans l’univers du BIM (Building Information Modeling) avec le projet ITER. A l’époque, le terme BIM n’était pas employé pour qualifier le partage des informations sur un projet à partir d’un logiciel de modélisation 3D.

En tant que projet de coopération scientifique internationale de grande envergure, ITER fédère 35 pays (Chine, Corée du Sud, Etats-Unis, Inde, Japon, Russie et les pays de l’Union Européenne). Il regroupe 10 maîtres d’ouvrages et comptabilise 39 bâtiments dont le tokamak ITER*. Tous les acteurs interviennent de façon collaborative. Le recours à la maquette numérique 3D s’est donc imposé dès le départ.

Les caractéristiques du BIM sont complètement exploitées pour ce projet, notamment le partage des données et l’exploitation de fichiers issus de la maquette 3D. Les intervenants travaillent à partir de maquettes numériques et de fichiers déposés sur une plateforme dédiée. Une salle d’immersion permet de réunir les différents acteurs et de travailler en grandeur nature.

La capacité à collaborer à la maquette numérique était l’un des critères imposés aux acteurs de la construction lors de l’appel d’offres. Dans ce contexte, Apave a fait évoluer ses méthodes et outils tant au niveau des missions de contrôle technique tierce partie des constructions que des missions de sécurité et de protection de la santé. La complexité du projet ITER a conduit Apave à créer de nouveaux outils** et des concepts de management de la sécurité pour analyser les risques par système et par pièce. A partir de la maquette numérique, Apave participe également à la réflexion sur l’entretien et la maintenance des bâtiments et de certaines zones qui seront à terme inaccessibles pour l’homme.

Avec la maquette numérique collaborative, un projet d’une telle envergure est aujourd’hui imaginable.

 

« Pour répondre aux exigences du projet, nos équipes ont dû se familiariser avec un nouvel environnement de travail incluant les langues, les nouveaux référentiels « Iter Codes » autour de la fusion et les supports informatiques communs à tous les acteurs du projet. Cette gestion centralisée du projet est indispensable à l’assemblage de plus d’un million de pièces conçues, fabriquées contrôlées dans le monde entier et assemblées sur le site d’Iter ». 

Christophe Gary, Nuclear Construction Division Manager Apave at ITER Organization

 

Pour en savoir plus : contacter Apave


*Le tokamak ITER est conçu pour démontrer la faisabilité scientifique et technologique de l’énergie de fusion. ITER sera la plus grande et la plus puissante des machines de fusion jamais construites.

**Développement et adaptation du logiciel HIRA (Hazard, identification et Risk Assesment tool).

Nous contacter
Partager