Une résidence étudiante rénovée avec agilité

- il y a 1 mois

Le Crous de Poitiers, à la fois maître d’ouvrage et exploitant du campus étudiant, a entrepris avec l’aide d’Apave un grand chantier sans vider le bâtiment de ses locataires.

Créer des liens, aussi bien pendant les travaux, qu’avec la future phase d’exploitation : tel est le grand défi du chantier du Crous de Poitiers, durant lequel son responsable Patrimoine Julien Michaud ne pouvait se permettre de vider le grand bâtiment de 400 chambres de ses étudiants. « En nous organisant en quatre tranches, de l’été 2017 à l’été 2020, nous nous devions de maintenir la cadence, tout en assurant la sécurité et la vivabilité pour les étudiants, explique-t-il. Très agile et très présent sur le chantier, le coordonnateur Sécurité et protection de la santé (SPS) d’Apave nous aura permis d’être rapides et pertinents dans la validation des méthodes. Je pense, par exemple, à la validation quasiment en temps réel d’une nouvelle démarche de désamiantage mettant en œuvre une solution à base de latex pour étanchéifier à l’air, et protéger ainsi le public de tout risque de contamination. Face aux imprévus, il se mettait immédiatement en contact avec les entreprises et vérifiait si tout était conforme à la sécurité du personnel et des étudiants. » 

Le DIUO intégré à la maquette BIM

Il fallait aussi garantir les liens entre la phase de chantier et celle d’exploitation et de maintenance. Or il se trouve que le maître d’ouvrage (le Crous) est aussi l’exploitant du bâtiment. « Il se projette donc vraiment sur l’utilisation du lieu qu’il est en train de rénover, souligne Jérôme Figuière, responsable du Service Bâtiment Coordonnateur SPS d’Apave. C’est intéressant en termes de cahier des charges et de lecture de ce qui leur est fourni. » Mené à l’aide de maquettes numériques BIM*, depuis la conception jusqu’à l’exploitation, le projet s’est enrichi au fil du temps de liens DIUO (Document d’intervention ultérieure sur les ouvrages) qu’Apave a décomposés et insérés régulièrement dans des sous-dossiers de la maquette. « En phase d’exploitation, nous pourrons y accéder par réflexe, d’un seul clic, au lieu d’aller faire des recherches dans nos classeurs », se félicite Julien Michaud.

* Acronyme anglo-saxon pour Building Information Modeling (modélisation des données du bâtiment)

 

UN OUTIL FONCTIONNEL ET COHERENT

Dans le cadre de sa mission en coordination sécurité et protection de la santé (SPS), Apave participe à l’intégration de la sécurité à l’ouvrage et rédige, en fin de mission, un document d’intervention ultérieure sur les ouvrages (DIUO). Intégré à la maquette numérique BIM, ce dernier sert par la suite de support au personnel d’exploitation. « Nous avons pu travailler de concert avec l’architecte et les bureaux d’études, dont le montage de maquette s’est révélé complexe, afin d’aboutir à un outil fonctionnel, en cohérence avec les attentes du maître d’ouvrage, indique Jérôme Figuière, responsable du Service Bâtiment Coordonnateur SPS d’Apave. Le fait qu’il y ait la culture BIM dans le Groupe, qu’Apave soit capable de moduler ses livrables dans cet esprit, fait partie des raisons qui nous ont permis de remporter le marché. »

Nous contacter
Partager