Tous acteurs de la sécurité

- il y a 3 mois

Entretien avec Annick Rimlinger, directrice du développement de la sûreté du groupe Apave.

Quel a été votre parcours avant de rejoindre Apave en mars dernier ? 

J’ai eu tout d’abord une expérience très proche du terrain en tant que directrice de la prévention et de la sécurité d’Évry. Puis, au sein du CNFPT1, j’ai été responsable de la formation des 30 000 fonctionnaires territoriaux travaillant dans le domaine de la sécurité. Ensuite, au sein du ministère de l’Intérieur, j’ai appréhendé les problématiques des entreprises de sécurité privée en participant à la création du CNAPS2. J’ai aussi acquis une forte expertise en cybersécurité en tant que secrétaire générale de la délégation de lutte contre les cybermenaces, toujours au ministère de l’Intérieur. Puis je suis partie dans le privé, comme directrice générale du CDSE3, fédération professionnelle qui regroupe les directions sûreté des grands groupes français. Cette riche expertise acquise en matière de sûreté-sécurité, je la mets au service du groupe Apave et de ses clients.

Quelles sont les principales menaces ?

De natures très diverses, elles peuvent toucher les collectivités comme les entreprises. Cela va des actes de malveillance à de nouveaux risques comme le terrorisme ou la radicalisation de certains mouvements en passant par les menaces sur les biens matériels ou immatériels, telle que la cyberattaque, une des premières préoccupations des dirigeants d’entreprise. Perdre ses données clients, devoir changer l’ensemble de son parc informatique… Les cyberattaques peuvent avoir de terribles conséquences, comme en témoigne la perte par Saint-Gobain de 220 millions d’euros de chiffre d’affaires à la suite du ransomware NotPetya en 2017.

Comment prévenir ces risques ?

Il faut renforcer la résilience du corps social en rendant tout le monde acteur de la sécurité. Apave, tierce partie indépendante, propose une large palette de solutions pour accompagner les collectivités et les entreprises afin de sensibiliser le personnel, former les collaborateurs, réaliser des diagnostics de sûreté malveillance, obtenir une certification de système ou de personne… La sûreté doit être considérée comme un investissement indispensable pour protéger les salariés et assurer son image de marque face à des menaces bien réelles.

1. Centre national de la fonction publique territoriale

2. Conseil national des activités privées de sécurité

3. Club des directeurs de sécurité et de sûreté des entreprises

Nous contacter
Partager