Sûreté et sécurité des festivals, une première rencontre réussie à Metz

- il y a 5 mois

Comment assurer le bon déroulement en toute sûreté et sécurité d’un festival ou d’un événement culturel ? Tel était l’ambitieux programme de la rencontre organisée par l’Agence culturelle Grand Est et la DRAC Grand Est, à laquelle Apave a participé.


1. L'Agence culturelle Grand Est et Apave collaborent ensemble depuis 2014 sur plusieurs conférences ou rencontres destinées aux acteurs de terrain: le plan de prévention dans le spectacle (2014), les licences d’entrepreneurs de spectacles vivants (2016), les fondamentaux de la prévention des risques dans le spectacle vivant (2017). «Nous avons fait appel à Apave car c’est un organisme agréé dans le secteur du spectacle vivant et reconnu pour son expertise», précise Sabine Frantz d’Ours, responsable du pôle communication et ressources de l’Agence culturelle Grand Est.

2. Une rencontre sur le thème de la sécurité et de la sûreté des festivals a été organisée le 25 janvier dernier à l’Arsenal de Metz, par l’Agence culturelle Grand Est et la Direction régionale des affaires culturelles (DRAC) Grand Est. Une manifestation co-animée pour le volet sécurité par Xavier Burgy, consultant sécurité chez Apave. «Il nous semblait essentiel de préparer cet événement afin que les organisateurs de spectacles aient le même niveau de lecture et d’information. L’objectif était de permettre aux organisateurs de festivals de comprendre la définition et les périmètres de la sécurité et de la sûreté et de leur donner des outils pour anticiper les démarches administratives (temporalité, interlocuteurs, impact financier)», souligne Sabine Frantz d’Ours. «Nous voulions faire passer un message clair: Apave est là pour accompagner les acteurs de terrain, Nous sommes des facilitateurs. J’ai ainsi rappelé le cadre réglementaire (sécurité, code du travail, etc.), les démarches administratives à effectuer, les délais à respecter et les pièges à éviter», détaille Xavier Burgy. La rencontre a mis en lumière des éléments clés, comme élaborer un rétroplanning et coordonner la sécurité avec ses prestataires en établissant des plans de prévention. «Cette rencontre a aussi permis d’annoncer qu’une liste des référents uniques sur la région Grand Est allait bientôt être mise à disposition des organisateurs et qu’un référent festival au niveau du ministère de la Culture allait être prochainement nommé, à qui il sera possible de faire remonter les problématiques de terrain», poursuit Sabine Frantz-Dours.

3. Cette rencontre thématique a remporté un vif succès auprès des nombreux acteurs de terrain présents, d’autant que la sécurité et la sûreté sont des sujets plus que jamais d’actualité. «Les retours ont été très positifs : cette manifestation a permis de soulever des points importants et d’apporter une réelle expertise de terrain, même si le format sur une journée était un peu court pour approfondir certains aspects», ajoute Sabine Frantz d’Ours.

Par ailleurs, les participants ont pu faire remonter les difficultés rencontrées sur le terrain, partager leurs expériences et attirer l’attention des services ministériels concernés sur la nécessité de renforcer la concertation. «Nous envisageons d’organiser une rencontre entre organisateurs de festivals et les référents uniques en région. Nous réfléchissons, par ailleurs, à un nouveau format d’événement. Et pourquoi pas construire une formation approfondie sur deux jours par exemple, conclut Sabine Frantz-Dours./


Pour en savoir +

- Retrouvez les prestations et les formations d’Apave dans ce domaine sur www.apave.com

- Gérer la sûreté et la sécurité des événements et sites culturels, ministère de l’Intérieur, ministère de la Culture, Secrétariat général de la Défense et de la Sécurité nationale

- Guide des bonnes pratiques en matière de sécurité – organisation raisonnée de la sécurité et de la sûreté des spectacles vivants, Éric Joly, Prodiss

- E-book de la sécurité, Agence Culturelle Grand Est




Nous contacter
Partager