Subir ou prévenir les accidents liés aux énergies résiduelles ?

- il y a 1 mois

L’entreprise sidérurgique SMST* a entrepris de déployer la méthode Securafim® avec le soutien d’Apave. Objectifs : maîtriser les risques liés aux énergies et fluides lors des interventions de maintenance.

Comment mieux sécuriser la maintenance de soixante-quinze installations servant à la fabrication de tubes sans soudure en inox, en particulier concernant les énergies résiduelles (pneumatiques, hydrauliques, etc.) ? Pour l’accompagner dans cette démarche volontaire, la filiale française du groupe allemand SMST* a fait appel à Apave afin de mettre en place la méthode Securafim®, développée par l’AFIM et l’INRS**. « Nous travaillons depuis de nombreuses années avec Apave, qui a participé à l’écriture de la norme NF X60-400*** », précise Maxime Petit, Manager maintenance chez SMST. Soutenue par le Groupe, l’entreprise dirigée par Jean-Christophe Chassaigne déploie la méthode sur chacune de ses installations en impliquant tous les corps de métier. « Apave nous a aidés à rédiger notre procédure. Nous l’avons synthétisée et nous avons informé nos 400 collaborateurs lors d’une journée Safety Day. Puis, Apave a formé une cinquantaine de personnes grâce à deux bancs de formation pratique à la consignation et la dissipation des énergies résiduelles », détaille-t-il.
En 2018, lors de la 50e cérémonie du Groupement des entreprises sidérurgiques et métallurgiques (GESiM), «notre banc de formation pratique a été récompensé comme action transposable à l’ensemble des sociétés», se réjouit Fabien Gaudin  Chef de projets référant de la démarche Sécurafim® et conformité des machines en service chez SMST. « Apave nous a permis d’être autonomes sur le sujet. Nous poursuivons progressivement le déploiement de cette formation à l’ensemble du personnel », conclut Maxime Petit. 
* Salzgitter Mannesmann Stainless Tubes
** L’Association Française des Ingénieurs et responsables de Maintenance et l’Institut National de Recherche et de Sécurité
*** Mise en sécurité des intervenants lors des opérations de maintenance - Processus de maîtrise des énergies

 

UNE DEMARCHE GLOBALE POUR SECURISER 
La méthode Securafim® mise en place pour SMST par Nello Comelli, de l’Apave, vise à améliorer la sécurité des opérations de maintenance. Un diagnostic technique a permis de cartographier les risques liés aux énergies, les points de condamnation et la conformité des équipements. « Des actions côté organisation et facteur humain ont été menées : clarification de la procédure, des rôles et responsabilités de chacun, etc. Nous avons mis en place des repérages visuels sur chaque installation », souligne Jean-Pierre Avellaneda, responsable national des prestations performance & service chez Apave. Le Groupe a par ailleurs formé à cette méthode l’encadrement ainsi que des mainteneurs, des ingénieurs maintenance ou travaux neufs et des techniciens. Des évaluations en fin de formation ont permis d’établir des plans de formation complémentaires dans des domaines techniques (électrique, hydraulique, chimique).

 

Nous contacter
Partager