Réfrigération, un banc pédagogique pour mieux appréhender le CO2

- il y a 3 mois

Le distributeur d’équipements frigorifiques Fritec et Apave ont créé une solution inédite sur l’île de la Réunion pour former aux risques liés à la manipulation du fluide frigorigène CO2.

Distributeur pour les frigoristes présents dans l’Océan indien, Fritec a pris très au sérieux l’arrivée de nouveaux fluides frigorigènes à faible impact environnemental, principalement le dioxyde de carbone (CO2). « Les contraintes liées à de fortes pressions (jusqu’à 120 bar) contenues dans les équipements frigorifiques, la possibilité d’être en contact avec la glace carbonique (- 78°C à la pression atmosphérique) ainsi qu’un potentiel asphyxiant élevé en espace fermé augmentent les risques pour le personnel qui manipule le CO2 », explique Serge Alazard, responsable de gamme formation thermique-génie climatique d’Apave.

Se former pour intervenir en sécurité 

« En partenariat avec Apave, nous avons donc décidé de proposer une formation à la prévention de ces nouveaux risques, précise Jean-Marie Daden, responsable des ventes pour l’Océan indien de Fritec. Nous avons fourni le banc pédagogique au CO2 transcritique* et nous accueillons les stagiaires dans nos locaux pour les travaux pratiques.» Apave a conçu et anime le module de formation à la fois théorique et pratique, qui fournit les connaissances et le savoir-faire nécessaires pour intervenir en sécurité sur ces installations. Chaque stagiaire est mis en situation sur le banc pédagogique. «Nous apprécions particulièrement la pédagogie active d’Apave qui place le stagiaire au centre de l’apprentissage, se réjouit Jean-Marie Daden. Le banc pédagogique, inédit sur l’île, a tellement fait le buzz qu’il a même attiré de nombreux professeurs de l’enseignement technique!»

* Régime de fonctionnement particulier des installations frigorifiques lorsque la température extérieure dépasse 25°C.

 

UNE REPONSE PEDAGOGIQUE ADAPTEE AUX NOUVEAUX RISQUES

Le remplacement des installations frigorifiques contenant des gaz à effet de serre (HFC, par exemple) par des installations fonctionnant avec des fluides à faible impact environnemental (comme le CO2) représente une mutation très rapide dans l’économie du froid. Beaucoup de personnel d’intervention n’est pas suffisamment formé à ces nouvelles technologies et aux risques associés. « À la suite de la formation, Apave délivre un avis de qualification aux stagiaires pour intervenir en sécurité, afin de répondre à la nouvelle obligation réglementaire définie dans l’arrêté du 20 novembre 2017. L’initiative de Fritec a été déterminante pour mener à bien cette opération », souligne Serge Alazard, responsable de gamme formation thermique-génie climatique d’Apave. 

Nous contacter
Partager