Montée en puissance du spatial

- il y a 7 mois

À Kourou, Apave est en prise directe avec Ariane 6, le nouveau lanceur européen qui rebat les cartes sur le pas de tir.

Aujourd’hui, « nous vivons de l’intérieur une véritable révolution au plan industriel » affirme Laurent Faucher, Chef d’agence spatiale Europe & Guyane. Et cette révolution a un nom : Ariane 6. Au moment où la concurrence internationale sur le marché des lanceurs est exacerbée, l’onde de choc de la réussite spectaculaire des start-up américaines a évidemment des répercussions jusque sur le pas de tir du Centre Spatial Guyanais.

Présente sur tous les programmes

« Nos équipes interviennent au cœur de ce vaste chantier. En tant qu’expertes de la qualité, elles sont très impliquées et elles possèdent une vue sur tous les domaines », souligne Laurent Faucher. Le premier tir d’Ariane 6 est programmé en 2020. Quoi qu’il en soit, c’est un immense chantier qui a été lancé en 2015 et qui, cette année, doit entrer dans la phase d’essais de la base de lancement.

Aujourd’hui, sur les pas de tir en exploitation Ariane 5, Soyouz et Vega à Kourou, Apave a également en charge la sauvegarde des personnes et des biens : « une mission de surveillance de toutes les opérations à risque ». Apave intervient sur les installations au sol, comme sur la partie haute des lanceurs, c’est-à-dire le compartiment dans lequel sont embarqués les satellites. À cela s’ajoute la création d’un nouveau pas de tir à Vostochny en Russie. Apave est présente sur tous les programmes.

« Pour nous, explique Laurent Faucher, l’activité est dense et répartie entre plusieurs clients, chacun dans son propre domaine. Cette nouvelle organisation du marché et la montée en puissance des différents programmes vont nécessiter une synergie sans faille de nos équipes. » Apave est un réservoir de ressources humaines précieuses pour les agences du spatial. « Les inspecteurs et ingénieurs sont habitués à passer d’un client à un autre. C’est une qualité appréciable quand il s’agit d’intervenir sur un ensemble aussi vaste que le Centre Spatial Guyanais. »

Nous contacter
Partager