Le « Big Bang » de la formation professionnelle 

- il y a 26 jours

Le Compte personnel de formation (CPF) vise à rendre chaque individu acteur du développement de ses propres compétences. En 2020, Apave va étoffer son offre sur l’application dédiée. 

La loi Avenir professionnel a entraîné une véritable révolution pour la formation professionnelle, en particulier avec la mise en place depuis le 1er janvier 2019 de la monétisation du Compte personnel de formation (CPF), anciennement Droit individuel à la formation (DIF). Les heures cumulées au titre du CPF et de l’ancien DIF ont été converties en euros, à raison de 15 euros par heure. Chaque salarié ou demandeur d’emploi dispose désormais sur son compte de 500 euros par an, et 800 euros pour les moins qualifiés, avec un plafonnement respectif de 5 000 euros et 8 000 euros sur dix ans. Parallèlement, le gouvernement a confié à la Caisse des dépôts et consignations le développement d’une application, appelée Mon Compte Formation, pour faciliter la recherche et les inscriptions aux formations certifiantes. « Aujourd’hui, 10 millions de comptes CPF sont ouverts (sur 34 millions potentiels). Et ce n’est qu’un début ! Avec l’application, on passe d’un marché BtoB à un marché BtoC à grande échelle », souligne Philippe Malle, directeur du développement de la formation professionnelle du groupe Apave. 

Des sessions partout en France
Ce qui va changer la donne courant 2020, c’est la possibilité d’abondements complémentaires de Pôle emploi, des entreprises, des Régions, des opérateurs de compétence, des branches professionnelles et de mécènes. Pour se démarquer de la concurrence, le Groupe a de nombreux atouts en main, avec 145 centres de formation répartis dans toute la France, des formateurs experts, une offre digitale, etc. Apave propose déjà des formations réglementaires, métiers, blended learning (mixe de digitale et de présentiel)… Le Groupe peut ainsi effectuer des sessions un peu partout en France et à des dates proches. À ce jour, 220 stages sont éligibles, soit plus de 55 % des sessions inter-entreprises d’Apave. L’objectif est de porter ce nombre à 300 en utilisant des certifications existantes ou en déposant de nouveaux titres au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) ou au Répertoire spécifique (RS). « Nous avons traité environ 550 dossiers depuis le début de l’aventure fin novembre 2019, pour un montant d’offres de 500 k€ environ et un taux de transformation de 72 %, taux que nous allons améliorer grâce une organisation qui va permettre un suivi très réactif des titulaires de compte. Une réponse sous une heure nous garantit un taux de réussite proche de 95 %. C’est un beau défi ! », conclut Philippe Malle. 

Nous contacter
Partager