"ISO 45001, un outil de prévention pour la santé et la sécurité au travail"

- il y a 9 mois

Entretien avec Florence Saillet, chef de projet senior chez Afnor Normalisation.

Comment avez-vous travaillé avec Apave sur la norme ISO 45001 ?

FLORENCE SAILLET : Lorsque les travaux ont été lancés sur l’ISO 45001, nous avons constitué une commission dite « miroir » qui définit la position française. Elle est composée d’utilisateurs (d’entreprises), de préventeurs, de certificateurs – comme Apave –, de consultants accompagnateurs d’entreprises, mais aussi de représentants de la Direction générale du travail et des syndicats de salariés. De 2013 jusqu’à la publication de la norme en 2018, il s’est écoulé environ cinq années rythmées par des développements et des consultations. Apave a participé à ce travail dans la commission miroir, aux débats et finalement au consensus.

Quels sont les atouts majeurs de la norme ?

F.S. : Cette norme a une structure commune, le High Level Structure (HLS), avec les autres normes sur la qualité (ISO 9001) ou sur l’environnement (ISO 140001), qui facilite la mise en place d’un système de management pluri-référentiel. On y retrouve une démarche d’amélioration continue, basé sur le PDCA (Plan-Do-Check-Act ou « Planifier-Réaliser-Vérifier-Agir »). La place donnée à la consultation et à la participation des travailleurs, qu’ils soient salariés ou sous-traitants, et de leurs représentants est, par ailleurs, très forte dans cette norme. Le troisième atout est l’implication de tous les niveaux de la hiérarchie. L’objectif est de fournir des lignes directrices afin de permettre aux organismes de procurer des lieux de travail sûrs et sains. Il s’agit là de préconisations, d’objectif de résultats. C’est un outil qui s’adresse à toutes les entreprises qui veulent mettre en place un système de management afin d’organiser la santé et la sécurité au travail dans un but de prévention des risques.

Quelles sont les prochaines étapes ?

F.S. : Des travaux sont en cours pour développer des normes associées à la norme ISO 45001. Deux rédactions ont démarré. Un manuel à l’attention des petites entreprises devrait sortir fin 2019. L’autre document est une norme Santé et sécurité psychologiques sur le lieu de travail, axée sur les risques psychosociaux (RPS), dont la publication est prévue en 2021.

Nous contacter
Partager