Apave, acteur à part entière de la filière aérospatiale

- il y a 7 mois

L’essentiel / L’aéronautique et le spatial sont les domaines de la performance perpétuelle. Face au défi de la maîtrise et de l’amélioration de la sécurité, le groupe Apave et ses filiales apportent leur soutien aux acteurs de cette filière d’excellence.

La sécurité est la réussite d’une équipe. Sur le terrain, chacun a une place à tenir pour atteindre cet objectif commun. L’entrée en vigueur, fin 2019, de la surveillance de la sécurité basée sur le risque dans le domaine de la navigabilité, autrement dit le RBO (Risk Based Oversight), est une illustration de la complémentarité des filiales du groupe Apave sur le marché de l’aéronautique et du spatial. À partir de la fin de l’année, OSAC, habilité par arrêté ministériel, va devoir exercer sa mission de contrôle technique de l’aviation civile dans un nouveau cadre. Il se prépare depuis plus d’un an à cette évolution réglementaire majeure en développant, avec l’appui du groupe Apave, des outils performants permettant d’établir le profil de risque de chaque organisme surveillé. C’est à ce niveau qu’ Apave Aeroservices développe, avec OSAC, un modèle d’analyse adapté à la prise en compte du RBO.

Ces modèles d’analyses ont vocation à intégrer d’autres référentiels, comme les normes en vigueur du domaine aéronautique, spatial et défense. Dans cette perspective, Apave Certification a été accréditée par le Comité Français d’Accréditation (Cofrac)* pour délivrer la certification EN 9100, norme du Système de Management de la Qualité spécifique à la filière.

 

Transposer au spatial le process aéronautique

Cet accompagnement des acteurs du secteur est aussi une réalité forte dans le spatial qui connaît actuellement, pour d’autres raisons que l’aéronautique toutefois, de profonds bouleversements. Depuis l’été 2018, dans le spatial les cartes sont rebattues. Safran et Airbus ont pris les commandes du lanceur européen Ariane 6. Pour Apave Espace, cela se traduit par une montée en puissance et une nouvelle organisation. Cette filiale intervient sur le pas de tir ainsi que sur l’étage supérieur du lanceur Ariane 6. Elle doit répondre, non seulement, aux attentes du programme Ariane 6 et du Centre National d’Etudes Spatiales (CNES), mais également de celles des autres nouveaux acteurs qui ont désormais en charge, à Kourou, mais aussi en Russie, les lanceurs Soyouz et Vega. Le process caractéristique à l’aéronautique est transposé au spatial. Le groupe Apave, en pointe dans l’aéronautique, est armé pour accompagner donneurs d’ordres et sous-traitants dans cette nouvelle voie. Que ce soit dans l’aéronautique, le spatial ou la défense, l’expertise développée par le groupe Apave lui permet de s’impliquer plus fortement auprès de ses clients, mais aussi de multiplier ses interventions au niveau international. Sur le pas de tir de Kourou, comme aux côtés des opérateurs civils et militaires, c’est une réalité quotidienne. Le rachat récent du laboratoire d’essais britannique Parc, par la filiale Sopemea en est une autre parfaite illustration.

* Liste et portées sur www.cofrac.fr

Nous contacter
Partager