« 2020, l’année zéro de l’essor du véhicule électrique » 

- il y a 26 jours

Interview de Jean-Luc Coupez, fondateur de Blue2Bgreen et nouveau directeur du développement de la mobilité électrique chez Apave

Dans un contexte de croissance rapide et soutenue du marché des véhicules électriques, portée par les politiques de mobilité durable, Apave a acquis Blue2Bgreen, un des leaders français de la mobilité électrique en conseils et formations dédiées aux infrastructures de recharge des véhicules électriques (IRVE). Objectif : étendre l’offre de formation d’Apave à destination de l’ensemble des marchés concernés. 

Qu’est-ce qui a conduit Apave à s’associer à Blue2Bgreen
Créée en 2015, Blue2Bgreen est une société de conseil et de formation indépendante spécialisée dans le domaine de la mobilité électrique et des infrastructures de recharge. Grâce à nos veilles permanentes, nous avons toujours une longueur d’avance et des formations mises à jour régulièrement, notamment pour les installateurs dont la formation est obligatoire pour obtenir la qualification IRVE depuis le décret du 12 janvier 2017. Le positionnement historique d’Apave sur la prévention des risques électriques ainsi que son expertise dans le contrôle technique des IRVE ont conduit naturellement le Groupe à acquérir Blue2Bgreen afin d’étendre son offre de conseil stratégique et de formation à destination des acteurs de l’électromobilité. Grâce aux synergies avec Blue2Bgreen, Apave pourra proposer l’ensemble du parcours client dans le domaine de la mobilité électrique. Les formations proposées, conformes au décret IRVE 2017, permettront d’obtenir une certification aux niveaux P1, P2 et P3 mais aussi le label EV ready Q1, Q2 et Q3.

Quels seront les prochains grands changements ?
Nous sommes dans un changement de paradigme des usages de la mobilité et nous entrons dans la troisième révolution industrielle évoquée par l’économiste Jérémy Rifkin. La norme européenne CAFE (Corporate Average Fuel Economy) impose aux constructeurs automobiles de ne pas dépasser 95 g de CO2 pour leur gamme à compter du 1er janvier 2020. Pour les flottes de plus de 100 véhicules, la LOM (loi d’orientation des mobilités) imposera 10 % de véhicules à faibles émissions (sous 60 g de CO2) à partir du 1er   janvier 2022. La norme CAFE et la loi LOM vont ainsi booster la mobilité électrique et le déploiement des IRVE. De 29 000 points de charge installés à ce jour, il en faudra 100 000 en 2022, soit plus de 70 000 bornes installées en à peine deux ans ! Les enjeux sont énormes pour les acteurs de la filière, dans un secteur automobile toujours plus orienté « CASE » (pour Connected, Autonomous, Shared & Service and Electric, soit connecté, autonome, partagé & serviciel et électrique).  

Nous contacter
Partager